Centraide Estrie

Centraide Estrie

Actualités

Témoignages

Des mots qui vont droit au cœur

« Lorsque j’ai demandé de l’aide au CALACS (Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de l’Estrie), mon objectif était de terminer ma démarche personnelle ; de « guérir de l’inceste ». Aujourd’hui, j’ai non seulement atteint cet objectif, mais j’ai reçu beaucoup plus de l’organisme. »

L. M. de Sherbrooke

« Le 8 février 2002 allait changer le cours de ma vie. Cette nuit-là, j’ai essayé de me lever, mais je suis tombé. Transporté au CHUS, j’y suis resté deux mois, victime d’un AVC. Paralysé du côté droit, je suis transféré au CRE pour ma réhabilitation. J’ai connu l’ACTE (Association des accidentés cérébro-vasculaires et traumatisés crâniens de l’Estrie). J’y suis venu dans l’espoir de faire bouger des choses et la mentalité de notre société. J’apprécie le partage de connaissances entre les membres, je siège au conseil d’administration de l’ACTE. »

Monsieur C.

« Ça fait un an et demi que je viens aux cuisines collectives « Bouchée double Memphrémagog ». Tout le monde s’implique et la cuisson nous coûte environ 3 $ par bouche à nourrir (pour une soupe, deux à trois plats principaux et deux desserts). Je vais aux cuisines collectives pour apprendre de nouvelles techniques, pour cuisiner plus rapidement, mais surtout pour faire de nouvelles recettes que je peux refaire chez moi. Cela me permet également de cuisiner sans ma fille de 19 mois qui hurle «maman» puisqu’elle est à la halte-répit pendant ce temps. »

La famille P., S. et A. xxx

Nos partenaires

Partagez